La taille d’un jeune pêcher de 5 ans

Je souhaitais profiter de ce début du mois de mai pour donner quelques indications concernant la taille d’un jeune pêcher de 5 ans. Il s’agit d’une variété de pêche des vignes « vineuse sanguine », qui est relativement bien adaptée à notre climat alsacien.

DSC00085-Medium

Dans un premier temps, il faut déjà préciser qu’un pêcher ne donne des fruits que sur les pousses de l’année précédente. Cette contrainte va avoir pour conséquence une taille très particulière et spécifique au pêcher. Le résultat final doit faire penser à une arête de poisson. (à ne surtout pas reproduire sur un autre arbre fruitier 🙂 )

De plus, pour favoriser une bonne fructification et avoir des fruits de beau calibre, nous devrons supprimer environ les 2/3 des pousses de l’arbre ! L’idée,  ici, est de forcer l’arbre à réagir et à générer des nouvelles pousses fructifères pour l’année suivante.

Pour résumer, cette taille drastique vise à constamment renouveler l’arbre pour lui assurer une bonne production de fruits, tout en évitant son épuisement. De plus, elle confère à l’arbre un aspect esthétique en évitant les (trop) longues branches charpentières, potentiellement cassantes, qui ne portent des fruits qu’à leur extrémité.

DSC00097-Medium-1024x680
Rameau mixte. Avant…
DSC00101-Medium-1024x680
Rameau mixte. Après…

Passons maintenant à la partie pratique. Tout d’abord, quand devons-nous tailler le pêcher ? L’arbre étant sensible aux maladies, on veillera à ne pas y toucher pendant l’hiver. La période idéale se situe au moment de la floraison. D’un point de vue purement esthétique, j’ai tendance à attendre la toute fin de floraison afin de pouvoir profiter du spectacle et laisser les insectes pollinisateurs effectuer leur récolte. Pour l’anecdote, c’est le pollen qui sert d’unique apport en protéines aux jeunes abeilles. Il serait dommage de les en priver, d’autant plus en début de saison où la population de nos butineuses croit de manière quasi-exponentielle.

DSC00093-Medium
Groupe florale typique du pêcher. Deux fleurs et des feuilles au milieu.

L’autre avantage de pratiquer la taille pendant la floraison est de pouvoir repérer plus facilement les organes végétatifs du pêcher. Effectivement, la taille est relativement simple. Cependant, il nous faudra faire la différence entre les « rameaux mixtes » et les « chiffonnes » et tailler différemment suivant le cas.

 

DSC00095-Medium
J’attends que la floraison se termine pour commencer la taille.

Chiffonnes : Il s’agit d’une pousse courte de 30 cm maximum. Son diamètre est très faible et d’aspect grêle. La chiffonne ne porte qu’un œil à bois (uniquement des feuilles) à son extrémité et éventuellement un autre à sa base. A l’exception de ces deux bourgeons, tous les autres seront systématiquement constitués de fleurs. Au fil des années, les chiffonnes vont évoluer uniquement en chiffonnes, de plus en plus longues. Le diamètre restera très faible et entraînera un apport en sève minimal. A leurs extrémités, les fruits seront par conséquent très petits. Bref, il ne faut pas avoir d’état d’âme. Les chiffonnes devront être, purement et simplement, toutes éliminées. Cela permet d’y voir déjà beaucoup plus clair 🙂

DSC00096-Medium
Chiffonne typique. Rameau d’aspect grêle et constitué pratiquement que de fleurs. A éliminer 😉

Rameaux mixtes : Ils font minimum 30 cm à 40cm de long. Les bourgeons du rameau mixte alternent entre bourgeons floraux (avec une fleur ou plus généralement un groupe de deux fleurs et des feuilles au milieu) et des bourgeons à bois (avec uniquement des feuilles). Le rameau mixte a un diamètre nettement supérieur à celui de la chiffonne et ne donne pas cette impression chétive. Pour la taille, j’ai tendance à le réduire de 2/3 et ne garder que 3 à 5 groupes de bourgeons floraux.

DSC00089-Medium-1
Le rameau mixte est en plein centre de la photo. On voit l’alternance typique entre bourgeons floraux et bourgeons portant uniquement des feuilles.

Une fois la taille terminé, l’arbre, très dense à l’origine, se trouve bien aéré. Si aucune gelée tardive ne vient interrompre le développement des fruits,  nous devrions pouvoir profiter de pêches d’un beau calibre ainsi que d’un nombre important de nouvelles pousses pour l’année prochaine.

DSC00105-Medium
Une fois la taille achevée. La taille donne aux branches la forme d’arêtes de poisson.

Bonne taille !!

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Christophe Thouard
christophe thouard
3 années il y a

Ne pas oublier que l’arbre s’enrichit de la terre, alors rendez-vous demain soir dans la joie et la bonne humeur.
Christophe T

Sylvain
Sylvain
1 année il y a

Je viens de lire avec intérêt votre article… qui est le 5 ou 6e que je parcours. J’ai l’impression qu’il y a autant de façon de tailler un pêcher qu’il y a de passionnés oO
Les branches chiffonnes ne se taillent pas pour jardipartage.fr et croqueursjura.weebly.com